Le CS






Le Certificat de Spécialisation

 

Nouveauté rentrée 2016 : un Certificat de Spécialisation Lait 100% concret et complet.
Le CS Lait est une formation rémunérée qui permet d’acquérir une expérience opérationnelle recherchée par les employeurs.

A partir de la rentrée 2016, le centre formation du Pôle des métiers de la Chambre d’Agriculture du Morbihan propose un « nouveau » Certificat de Spécialisation, plus complet, plus opérationnel, couvrant tous les aspects technico-économiques du métier.

Le CS 2016-2017 c'est :

  • Un socle de spécialisation renforcé : conduite d’élevage, audits, agrobiologie…
  • Des nouveautés : module agro-équipement, technologies innovantes, conduite d'une traite robotisée...

 

Cette formation concrète garantit une employabilité immédiate, donc davantage d’opportunités pour le premier emploi. Son format : 13 semaines au centre sur 1 an soit 70% du temps en entreprise.

 

Nous vous mettons en relation avec un réseau d'employeurs.

  • Conditions d’admission : au minimum un diplôme agricole de niveau IV (niveau Bac) en agriculture (Bac pro CGEA, Bac pro agro-équipement, Bac STAV, BPREA, BTS).
  • Lieux : site de Kérel - Crédin (56) sur 9 semaines et site de La Vallée - Quintenic (22) sur 4 semaines.
    Chaque site dispose d'un plateau technique bovin lait pour une mise en application concrète.
  • Débouchés : salariés d’exploitation (responsable d’atelier), chef d'exploitation, technicien coopérative...
  • Rentrée : octobre 2016.

 

Profitez de la nouvelle formule du CS lait pour acquérir l’expérience qui vous manque.
Contactez dès maintenant le 02 97 51 59 79 ou formation-credin@morbihan.chambagri.fr.

 


La formation
 
Le Certificat de spécialisation (CS) permet d’approfondir ses connaissances et d'acquérir des compétences dans la conduite des ateliers d’élevage ou de cultures ou en machinisme agricole tout en se préparant à l’installation en agriculture et aux emplois de responsable d’atelier d’élevage ou de cultures.
 
La formation vous permettra :
- d’acquérir les connaissances techniques et de gestion,
- de maîtriser les savoirs-faire spécifiques en élevage (porcin, bovin,) ou en cultures
- d’acquérir de l’autonomie permettant d’accéder à des postes de responsabilité
en élevage,
- de maîtriser les nouvelles technologies (informatique, Internet…),
- d’analyser les situations pour s’adapter aux évolutions socio-économiques.

Le CS est une formation complémentaire à un diplôme agricole acquis préalablement (CAPA, BEPA, Bac Pro, BTS…)
 
 
Le déroulement
 
La formation dure 500 heures en moyenne et sa durée varie selon les spécialités (455h en élevage lait ou porc, 560h en machinisme). Elle est organisée en alternance dans le cadre d’un contrat de professionnalisation d’une durée de 12 à 15 mois, soit 13 à 16 semaines de formation au centre réparties sur la durée du contrat.
- Plusieurs périodes d’entrée sont proposées dans l’année selon les sites : septembre-octobre ou février-mars.
- Plusieurs spécialités : production porcine, production laitière, machinisme (tracteurs et machines agricoles)
 
 
Le contenu
 
La formation couvre différents domaines :

Pour l’élevage
- la conduite de l’atelier et les savoir-faire pratiques
- la gestion technique et économique du système de production
- l’économie et la connaissance de la filière de production
- la commercialisation des produits
- l’organisation du travail et le management

Pour le machinisme
- la maintenance et l’entretien des tracteurs et des machines agricoles
- le réglage et la mise en œuvre au champ des principaux matériels de cultures (travail du sol, semis, épandages, traitements phytosanitaires, récolte)
 
 
L’examen
 
La formation est validée par un diplôme du Ministère de l’Agriculture :
- de niveau IV pour le CS Conduite de l’élevage bovin ou porcin,
- de niveau V pour le CS Tracteurs et machines agricoles : conduite et maintenance.
 
L’évaluation est conduite tout au long de la formation en 3 Unités de Contrôle Capitalisables (3 UC)
 
 
Conditions d’admission
 
Pour être admis en formation CS Conduite de l’élevage laitier et conduite de l’élevage porcin de niveau IV,vous devez justifier au minimum d’un diplôme agricole de niveau équivalent (Bac pro CGEA, Bac STAE, BPREA, CCTAR, BTS).

Pour être admis en formation CS Machinisme de niveau V,vous devez justifier au minimum d’un diplôme agricole de niveau équivalent (CAPA, BEPA, Bac pro CGEA, Bac STAE, BPREA, CCTAR, BTS)

Vous pouvez rentrer directement en formation CS après la scolarité (en contrat de professionnalisation), sauf en formation continue où une année d’activité professionnelle est exigée.

Fiches parcours
Témoignage : 
Contrat de professionnalisation :
l’assurance d’avoir une expérience
Gaëtan LE MEUR de PLUVIGNER


Gaëtan, 21 ans est originaire des Yvelines. Aujourd’hui, en contrat de professionnalisation avec le Sérémor, il suit une formation de certificat de spécialisation en production laitière*, au centre de formation de Crédin. Ce contrat d’alternance associe théorie et pratique. Gaëtan prépare ainsi son rêve de s’installer un jour…

Les vacances d’été à la ferme chez son oncle près de Corlay, quelques saisons en fermes céréalières dans les Yvelines ; voilà comment Gaëtan attrape le virus de l’agriculture. Les cultures l’attirent plus particulièrement. « Je ne voulais pas entendre parler de vaches à l’époque ! La traite me semblait une contrainte ! ». Après sa seconde générale, il passe son bac STAE en production végétale puis son BTS techniques végétales à Kernilien à Guingamp. Son oncle, producteur de lait l’héberge pendant ces deux années d’étude. Les soirs, au retour du lycée, il pratique la traite. La passion de son oncle pour ses montbéliardes le rattrape et démystifie les a priori de Gaëtan sur les vaches.

Ce cheminement l’amène au certificat de spécialisation en production laitière. Gaëtan recherche de l’expérience et l’acquiert en contrat de professionnalisation. « Sur un an de contrat, je réalise 9 mois de pratique ! C’est un plus à mettre au CV ! ». En plus, côté finance et indépendance, Gaëtan est heureux ! Avec 80 % du SMIC, il peut louer un petit studio. C’est le début de l’apprentissage de l’autonomie. Et pour arrondir ses fins de mois, il travaille pour le Sérémor un weekend sur deux.

En outre, il ambitionne de voir différents systèmes de production et organisations du travail en production laitière. Tout cela, il le trouve en formation au Pôle des métiers de l’agriculture à Crédin. Du cours en salle avec des formateurs compétents, de l’apprentissage sur des outils d’autoformation pour aller à son rythme, des travaux pratiques (manipulation de bovins, intraveineuse, …), de la pratique matin et soir à l’élevage de Crédin, des visites d’élevage, d’usine, d’abattoir, de la connaissance de la filière : pendant 13 semaines tout tourne autour du lait… « J’étudie la chaîne, du début à la fin ! ». C’est une ouverture au monde professionnel, un perfectionnement pour les uns, une double compétence pour les autres par l’activité sur le terrain.

* un bac est nécessaire pour rentrer en CS lait ou porc.